NL FR

Vincent de Paul

Confronté à la pauvreté

Pour fuir la pauvreté Vincent est devenu prêtre à l’âge de 19 ans. Dans son travail il a été confronté à une double pauvreté : matérielle et spirituelle.

Il s’est entouré de gens qui voulaient appuyer sa vision :

  • 1617 Dames de la Charité, des dames riches qui veulent partager leur abondance avec les pauvres.
  • 1626 Fondation de la Congrégation des Missions, tournée spécialement vers l’aide à la formation de prêtres et vers donner des missions dans les paroisses.
  • 1633 Filles de la Charité, avec Louise de Marillac, qui se consacrent complètement aux soins aux pauvres et aux malades au départ d’un nouveau modèle de vie conventuelle

C’est la vision de Vincent de voir les pauvres comme les icônes du Christ. Il les appelle ses maîtres que l’on doit servir avec amour. Servir les pauvres avec amour parce que c’est par l’amour que les pauvres pardonnent d’être aidés.

Mettre la prière en pratique

Vincent développe une nouvelle relation entre la prière et le service aux pauvres. Il affirme que l’on ne peut pas aller vers les pauvres sans prière. Il est un homme de prière et sa grande activité se laisse comprendre le mieux quand on a une vue de son existence contemplative. L’amour de Dieu doit devenir de l’amour des pauvres : « Aimons Dieu, mais faisons-le avec la force de nos bras et la sueur de notre visage. Car l’amour affectif de Dieu ne signifie rien quand cela ne résulte pas en l’amour effectif envers le pauvre ».

Vincent développe de nouvelles voies pour exprimer l’amour des pauvres. Il est important que cela se fasse avec respect et serviabilité. Il a de l’attention pour les détails. Il a l’opinion que les attitudes et les gestes qu’il peut observer dans les cercles nobles, doivent également être d’application dans la fréquentation des plus pauvres.

Les attitudes fondamentales que Vincent donne en exemple, ce sont la simplicité et l’humilité. Dans la lignée de son contemporain et bon ami François de Sales, il parle également de l’amour affectif (du cœur) et de l’amour effectif (faire ce que la personne aimée demande). Entre les deux, l’amour effectif, l’amour qui donne, vient en première place.

© fracarita.org - disclaimer - privacy verklaring