NL FR

La personne handicapée

Un centre orthopédagogique est une association de collaboration

Un centre orthopédagogique est une association de collaboration entre différents intervenants (Enseignement Secondaire Spécial, Enseignement Fondamental Spécial, CMF, soins aux adultes …) qui a, conformément à la mission des Frères de la Charité, comme objectifs principaux l’amélioration de la qualité de la vie de l’élève ou de l’usager et la création d’une communauté authentique de travail pour les collaborateurs. La collaboration entre ces intervenants est basée sur un respect et une confiance réciproques.

Une politique stratégique et opérationnelle commune

Aussi bien le secteur soins que le secteur enseignement (spécial) sont confrontés à un nombre de défis et de réalités qui peuvent avoir/ont un impact très incisif pour l’avenir. Une vision stratégique commune est par conséquent une condition sine qua non. A cette fin, chaque centre orthopédagogique a un comité stratégique et opérationnel. Là où l’on soutient aussi bien des mineurs que des adultes, on assure également une bonne collaboration stratégique et opérationnelle. Aux endroits où l’on organise seulement des soins ou seulement de l’enseignement spécial, la direction de cette entité assume évidemment la politique stratégique.

La personne handicapée au centre des préoccupations

La demande de soins et d’enseignement concrète de chaque enfant et son entourage est le point de départ de notre action pédagogique. Notre offre de soins et d’enseignement est basée sur une vision commune du groupe-cible et est caractérisée par des processus où l’information, les objectifs et les moyens sont échangés. Cela signifie concrètement qu’au départ de notre savoir-faire et de notre expertise (aussi bien dans les soins que dans l’enseignement) il faut pouvoir s’engager avec flexibilité et cela pour toutes les interventions possibles (sur le plan des soins et de l’enseignement) qui peuvent avoir lieu pour les enfants et les jeunes. Par conséquent, travailler ensemble (école et CMF) sur un plan individuel d’action est une évidence.

Egalement dans notre aide aux adultes avec une déficience, une équipe multidisciplinaire intégrée est le garant pour une bonne aide sur mesure. Les projets d’habitation sont le plus souvent des centres de petite échelle, intégrés dans un environnement normal de vie.

La vision de l’aide

Promouvoir la qualité de la vie est une notion centrale dans la mission des Frères de la Charité. L’objectif principal de notre aide aux personnes avec une déficience est par conséquent également l’optimalisation de la qualité de leur existence, tous les autres objectifs lui sont subordonnés.

La nature de l’accompagnement dans les soins et dans l’enseignement reçoit par ce choix radical un autre contenu : nous considérons une personne avec une déficience comme un citoyen à part entière qui a besoin d’une aide individuelle et flexible dans un environnement normal. Les personnes avec une déficience sont simplement des nôtres. Le choix de l’usager est la pierre angulaire dans le modèle de qualité de la vie. Les personnes ont le droit d’exprimer leurs choix et de les réaliser là où c’est possible.

L’acceptation de ce choix est une tâche pour l’accompagnement. Evidemment on ne peut pas venir à la rencontre de tous les choix mais c’est leur choix qui doit être le point de départ. Des personnes avec un handicap sont donc des participants avec qui nous allons ensemble à la recherche de la bonne aide pour qu’ils puissent assumer leur rôle de citoyen actif et à part entière.

Nous voulons par conséquent développer notre aide  - de façon intégrée et cela au départ de la perspective de l’individu – la faire rejoindre ce que la personne peut faire – accorder à la mesure individuelle quant au temps, au lieu, à l’étendue et à la nature – l’organiser de façon à ce que des personnes handicapées soient mises en état d’habiter, de travailler et de se détendre dans la société.

En tant que professionnels nous voulons bien apprendre à écouter ce que des personnes avec un handicap demandent. Cela suppose une certaine attitude que nous appelons chez nous, les Frères de la Charité, une attitude basée sur l’Amour et qui est caractérisée par entre autres : - un respect inconditionnel – l’acceptation du prochain et de son aspiration à l’autodétermination – établir des relations avec des personnes handicapées – ne pas rendre des personnes dépendantes – partir de leur égalité c’est-à-dire ne pas exercer de pouvoir et le moins possible exercer de l’influence, - poser des questions importantes comme : qui êtes-vous, que me demandez-vous, comment nous conduisons-nous l’un envers l’autre, quelle attitude adoptons-nous.

Nous voulons prendre au sérieux la citoyenneté à part entière et c’est pourquoi nous promouvons dans notre aide la participation de la famille, d’amis et de tiers. Nous voulons utiliser davantage les services normaux qui sont accessibles pour chaque citoyen. Puisque vivre en société est une condition pour la citoyenneté à part entière, il y a là également une tâche pour nous en créant de l’espace pour que la personne handicapée puisse vraiment être émancipée dans la société et en encourageant la communauté à donner également une voix aux personnes handicapées et à vouloir écouter cette voix et à en tenir compte. Dans nos services nous voulons par conséquent réaliser un réseau social très large de façon à ce que des personnes handicapées soient en mesure de participer à la vie normale, de devenir citoyen, de faire des amis, et cetera.

La Vision de l’Enseignement (Spécial)

La vision de l’aide est prolongée dans l’enseignement (spécial) en nous concentrant sur les talents des enfants et des jeunes. Nous ne faisons pas cela seulement pour eux, mais aussi avec eux et avec leurs parents pour développer le trajet d’apprentissage le plus approprié. Nous participons activement à la philosophie de l’inclusion en misant de façon maximale sur l’aide dans l’enseignement normal. (par ex. par l’accompagnement enseignement intégré, enseignement inclusif et d’autres trajets) Toujours plus souvent nous partageons l’expertise avec l’enseignement normal et nous tâtons ensemble ce que sont les possibilités.

Les enseignants, mais également les orthopédagogues, les assistants psychologiques, les paramédicaux, le Centre d’Accompagnement des Elèves et là où c’est nécessaire également le personnel psychologique et thérapeutique unissent leurs forces pour donner des chances maximales au développement de l’enfant. Les parents sont toujours considérés comme des partenaires importants.

Nous nous opposons à tout pessimisme éducatif, aussi dans des situations où l’enseignement et le processus éducatif risquent de s’enliser dans un comportement « difficile ». Pour cela nous cherchons du recyclage et de la formation appropriés, nous mettons avec soin à divers endroits en place des associations de collaboration et nous essayons de collaborer à la recherche scientifique.

Le groupe-cible

Nous nous orientons concrètement vers les groupes cibles suivants :

  • Les enfants, les jeunes et les adultes avec une déficience mentale
  • Les enfants et les jeunes avec des problèmes comportementaux et émotionnels allant ou non de pair avec une déficience mentale ;
  • Les enfants et les jeunes avec un handicap sensoriel (des troubles sévères de la parole, de la langue, de l’ouïe ou de la vue) ;
  • Les enfants, les jeunes et les adultes avec un handicap moteur ;
  • Les enfants, les jeunes et les adultes avec une lésion cérébrale acquise ;
  • Les enfants et les jeunes avec des troubles du spectre autistique.
Syndiquer le contenu
© fracarita.org - disclaimer - privacy verklaring